L’éruption de Fagradalsfjall en Islande

L’éruption de Fagradalsfjall en Islande

  • Post author:
  • Post category:Volcans

L'éruption de Fagradalsfjall en Islande

L’éruption qui a débuté le 19 mars 2021 en Islande se poursuit toujours. Elle en est aujourd’hui à son 83e jour. Il est temps de faire un petit point sur cet événement extraordinaire, d’autant plus que les images qui nous parviennent sont très spectaculaires.

Première éruption à Reykjanes depuis plus de 800 ans

L’éruption de Fagradalsfjall a démarré dans le sud-ouest de l’Islande, dans la péninsule de Reykjanes, tout près de la petite ville côtière de Grindavik.

La péninsule de Reykjanes est l’endroit où la dorsale océanique de l’Atlantique Nord, qui sépare les plaques tectoniques eurasienne (à l’est) et américaine (à l’ouest), aborde l’Islande. Cette dorsale traverse ensuite toute l’Islande du sud au nord pour replonger dans les eaux glacées de l’océan arctique.

carte de Reykjanes
Carte de la péninsule de Reykjanes ©ISOR. Le village de Grindavik, les montagnes de Fagradalsfjall et la capitale Reykjavik sont entourés en rouge. Les teintes de roses correspondent aux champs de lave des éruptions volcaniques du Moyen-Age, s'étant produites entre le 9e siècle et l'année 1240. Cela faisait 800 ans qu'aucune éruption ne s'était plus produite dans cette partie de l'Islande!

L’éruption fait suite à une crise sismique qui a produit 60’000 tremblements de terre entre le 24 février et le 19 mars 2021. Certains de ces séismes ont atteint des magnitudes importantes, supérieures à 5 sur l’échelle de Richter, et étaient parfois ressentis jusqu’à la capitale Reykjavik. L’éruption a finalement démarré le 19 mars 2021, en bordure d’une cuvette appelée Geldingadalur, dans une zone inhabitée. Une fissure de 500 m de long s’est ouverte produisant des débits de lave de l’ordre de 5 m3 / seconde. Il s’agit d’une éruption typiquement islandaise émettant une lave basaltique très chaude, très fluide, peu explosive et pauvre en silice, en provenance directe du manteau terrestre.

Des geysers de lave

Durant la première quinzaine d’avril, plusieurs autres fissures se sont ouvertes au nord de la première, multipliant les points d’émission qui cumulaient un débit total de lave de l’ordre de 8 m3 / seconde. Dès la mi-avril l’activité volcanique a encore augmenté avec des débits de l’ordre de 13 m3 / seconde. Elle s’est alors concentrée sur un seul cratère, avec émission sporadique (toutes les 5-10 minutes) de fontaines de lave, soit des jets continus de lave de quelques minutes, atteignant parfois 400 m de hauteur. On a comparé cette activité à celle d’un geyser… mais avec de la lave à la place de l’eau! Cette activité a perduré jusqu’à aujourd’hui même si depuis quelque temps le cratère ne produit que des débordements de lave. Par contre il ne cesse de grandir pour atteindre maintenant une centaine de mètres de hauteur. On peut remarquer que depuis ce matin la lave semble s’écouler de manière plus continue…

Voici une très belle vidéo de Siggi Stefnisson:

Les coulées de lave sont importantes et représentent également un vrai spectacle à elles seules. Des barrages de terre construits à coup de pelles mécaniques pour essayer de contenir les coulées de lave de manière à protéger la route de la côte sud de Reykjanes ont vite été submergés. Le paysage ne cesse de changer dans la zone éruptive. Pour voir son évolution et celle du champ de lave depuis le début de l’éruption, vous pouvez visionner ces modèles 3D très spectaculaires élaborés par l’institut islandais d’histoire naturelle. Le dernier date du 2 juin 2021.

Modèle 3D du champ de lave de Fagradalsfjall
Cliquez sur l'image pour visualiser les modèles 3 D du champ de lave de Fagradalsfjall

Un futur volcan bouclier ?

L’éruption de Fagradalsfjall semble être partie pour durer, même si toute prévision est difficile et hasardeuse. Certains géologues islandais se demandent si on n’est pas parti pour la formation d’un volcan bouclier, nombreux en Islande. Les laves en s’écoulant dans toutes les directions commencent par submerger toute la topographie aux alentours du cratère d’émission puis s’étalent pour former un volcan avec des pentes très faibles. Cela pourrait sembler étonnant dans la mesure où les volcans boucliers islandais se sont surtout constitués à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 10’000 ans, lorsque l’immense et très épaisse calotte glaciaire qui recouvrait tout le pays a en grande partie fondu. A cette époque l’activité volcanique en Islande était bien plus importante que maintenant. Bref… on verra bien comment évoluera cette éruption d’ores et déjà exceptionnelle.

Vous pouvez suivre cette éruption en direct avec les webcams installées proche de la zone éruptive :

Et encore cette carte sur Google Earth qui fait un suivi du champ de lave et donne de nombreuses informations sur le site de l’éruption (cliquez sur l’image pour ouvrir le lien):

Source: verdur.is
Image du haut: ©Léa Gestsdottir Gayet
GEOL organise un voyage en août prochain en Islande: https://geol.ch/voyages/volcans/

Print Friendly, PDF & Email