Simulation de tremblements de terre

Simulation de tremblements de terre

Simulation de tremblements de terre

– Saviez-vous que le plus grand simulateur sismique d’Europe est en Suisse? Il est hébergé par le Centre Pédagogique Prévention Sismique (CPPS) situé actuellement dans la HES- SO Valais Wallis à Sion. Le CPPS est un concept de prévention novateur pour comprendre les phénomènes sismiques et pour informer et préparer la population valaisanne à la survenue d’un séisme. Pour rappel, le «Big One» valaisan, d’une magnitude de 6 sur l’échelle de Richter, est attendu pour les prochaines décennies…

Le simulateur sismique

La principale attraction du CPPS est un simulateur sismique géant constitué pour sa partie visible d’une plateforme de 5 x 6 mètres, soit 30 mètres carrés permettant d’y placer environ 25 personnes (16 en période de Covid…). Il a été conçu par les ingénieurs des branches mécanique, automatique et informatique de la Haute Ecole d’Ingénierie (HEI) de la HES-SO Valais Wallis. Lors des simulations de tremblements de terre, la plateforme se déplace d’avant en arrière et de gauche à droite de 30 cm au maximum, mais ne se déplace pas de haut en bas. Ce simulateur peut reproduire des séismes allant jusqu’à une magnitude de 8 sur l’échelle de Richter!

J’ai eu l’occasion de me rendre deux fois au CPPS ces dernières semaines et d’être magnifiquement accueilli par Anne Sauron et Alain Rittiner, deux des principales personnes responsables du centre. Elles m’ont fait tester le simulateur sismique et m’ont secoué dans tous les sens. C’était génial! J’ai pu revivre plusieurs tremblements de terre historiques, entre autre celui du Valais du 25 janvier 1946 d’une magnitude de 5.8 et celui du Népal du 25 avril 2015 de magnitude 7.8. Impressionnant!

Effet de site

J’ai également pu ressentir la simulation d’un tremblement de terre non pas basée sur un un enregistrement sismique réel, mais modélisée à partir des données du séisme du Valais de 1946 et des conditions particulières du sous-sol de la vallée du Rhône. Cette vallée est remplie par les alluvions du Rhône, sur près de 600 mètres d’épaisseur au niveau de Sion, et sur 1000 mètres proche de Martigny. Les ondes sismiques, en se propageant à l’intérieur de cette immense cuvette remplie de sable et de gravier, se réfléchissent contre les flancs rocheux de la vallée et font des va-et-vient continus. Les ondes sismiques, ainsi piégées dans la cuvette, provoquent une augmentation de la durée et de l’amplitude des vibrations, avant de s’évanouir et disparaître.

Ce phénomène est bien connu des sismologues et est nommé effet de site. Ainsi les dégâts sur un bâtiment causés par un séisme peuvent être, à distance égale de l’épicentre, bien plus graves si le bâtiment est construit sur des sédiments mous (fond d’une cuvette sédimentaire) que s’il est construit sur un socle rocheux dur. L’effet de site a été observé de nombreuses fois lors de grands tremblements de terre historiques, comme à Mexico en 1985 et à Katmandou en 2015, ces deux villes s’étant développées sur d’anciens sédiments lacustres. Dans ces deux cas, les dégâts répertoriés dans ces villes étaient parfois plus importants que ceux observés sur des sites situés plus proche de l’épicentre! Vous l’avez compris: en Valais, mieux vaut avoir sa maison située en hauteur, sur les flancs de la vallée du Rhône, bien ancrée au rocher, plutôt que située au fond de celle-ci!

Vivre une simulation de tremblement de terre

La vidéo ci-dessous a été tournée au CPPS et vous montre la simulation d’un tremblement de terre se produisant dans la région de Sion, d’une magnitude 5.8 (même magnitude que le séisme de 1946), avec effet de site. On peut percevoir les trains d’ondes qui passent, s’éloignent (s’atténuent), et reviennent après s’être réfléchis contre les parois de la vallée du Rhône. L’écran devant la plateforme simule une classe d’école située dans un bâtiment à l’intérieur duquel on n’aurait rien entrepris pour essayer d’atténuer les effets d’un séisme. Remarquez aussi sur la plateforme, les chaises qui finissent par se renverser!

Si vous voulez tester par vous-même ce simulateur sismique, j’organise le vendredi 11 juin 2021 une sortie d’une demi-journée à Sion. Bienvenue!

Source : site internet du CPPS.

Print Friendly, PDF & Email